Mars 2010- décembre 2010 : une formation-gestation de 9 mois

De la tristesse à quitter les compagnes de route, car de beaux liens se sont tissés. Le rendez- vous suivant tout au long des mois écoulés était non seulement une découverte des nouveaux et riches apports du jour, mais aussi un rendez- vous d’amitié ; ce d’autant que le co-voiturage s’est vite installé, le cocon des habitacles de l’une ou l’autre voiture étant une propice occasion à des échanges plus intimes… et de nombreux fous- rires.

Mais l’au-revoir de la dernière séance de décembre n’est pas un adieu, car nous savons que nous nous reverrons lors des Groupes de paroles à venir. C’est quand même la fin d’une (belle) aventure commune.

La force du groupe est l’un des points forts de cette formation initiale. On sent, de plus en plus (plus fortement encore, à partir de novembre/ décembre, lorsque que nous commençons l’accompagnement auprès de malades), que l’engagement sera un très fort engagement personnel ; mais on sent également constamment la force du groupe ; qu’il s’agisse de nos condisciples ou de nos formateurs. La « distance » faite de doutes et de timidité vis-à-vis de ceux- ci s’est d’ailleurs progressivement estompée ; l’une des (nombreuses) qualités des Anne- Marie(s), Danielle, Isabelle, Martine (et autres personnes plus brièvement rencontrées) est de communiquer un fort sentiment de « chacun, chacune a une place à tenir dans l’association ; le rôle de chacun est indispensable au bon fonctionnement de l’ensemble».

On a appris aussi à mieux se connaître soi- même. Il est important de mettre à jour en nous nos motivations, de faire régulièrement le point sur notre ressenti ; débusquer nos fragilités pour affûter les forces dont nous aurons besoin. Cela se fait parfois à l’intérieur du groupe, toujours dans l’écoute et le respect des autres, dans la disponibilité à l’autre… de salutaires « exercices d’entraînement »  qui nous préparent à l’accompagnement. J’ai fortement le sentiment qu’il faut chercher à se mettre à une « juste distance » pour permettre la proximité de la rencontre.

Deux accompagnements en tant qu’«accompagnante accompagnée» ont conclu cette formation (merci Martine, merci Marie- Laure !) : l’une à la clinique, l’autre à l’hôpital. Les deux fois : une qualité d’accueil de l’équipe soignante exceptionnelle… bien facilitante pour apprendre aussi à « se tenir à sa place » aux côtés des professionnels de santé. Pourvu qu’il en soit souvent ainsi ! Mais je suis confiante.

… L’impression, avant de rentrer dans les chambres des malades, que ce que j’avais à offrir était un peu de mon temps. En sortant des chambres, les choses avaient basculé : ce sont les patients qui m’ont offert un moment du leur, en acceptant, un instant, ma présence : un moment de leur vie, précieuse jusqu’au dernier souffle.

La fin d’une aventure commune est le début d’une autre.

Avec un grand et profond MERCI à tous et à toutes qui ont assuré, accompagné, participé à cette formation,

À bientôt !

Sylvie

Article précédent
Poster un commentaire

Rédiger un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :