Un legs émouvant…

Merci à Françoise, Bénévole d’accompagnement JAMA’VIE, de cette transmission de 2  poèmes, OFFERTS par une patiente en fin de vie.

Un beau cadeau de vie, un beau cadeau d’adieu.

MERCI ROBERTE.

 

C’EST

Avoir 4 fois 20 ans, c’est merveilleux

C’est surprenant de traverser la vie en courant

Et de ne s’être pas rendu compte du temps

– 

C’est comme un long ruban de soie

Qui défile devant soi, lentement pas à pas

C’est le temps que l’on se donne pour contempler mille saisons

 –

Humer l’odeur du thym, du romarin, de l’air marin, c’est enivrant

 –

Du trait d’un pinceau, pérenniser des fleurs, leur forme, leurs couleurs

Dire à des amis réunis que son dos n’a point souffert du poids de ses 80 balais, mais discerner le beau du laid,

C’est merveilleux, c’est surprenant de n’avoir en son cœur que 20 ans.

Roberte F.

 

LE MOT

Tout est venu d’un mot que ce matin tu dis «cheval, qu’évoque-t-il pour toi ? ».

Remise de ma surprise, un instant consternée, oui, je l’avais cerné et je le revoyais là-haut sur la colline où fleurit l’oranger, les flancs frottés au soleil de Provence, terre de providence et je t’ai dit « Camargue » au lieu des nomades ivres de liberté.  

Je le voyais, ce cheval fougueux, crinière battante au vent, impatient de pressentir son univers riche d’un bestiaire. Et toi ? Comment vois-tu cet animal ? Un peu comme celui-ci aux formes de percheron ? Non, celui de Don Quichotte aux formes efflanquées. Tu veux dire « Rossinante, ce cheval fatigué ? ». Que venais-tu de dire ?

  Des mots, nous ne sentions que différence. Etions-nous assez sots, imbus de suffisance de ne pouvoir saisir qu’il était de chair et de sang.  

Mais c’était trop évident. Que disais-tu avant de nous combattre, prêts à nous déchirer, nous ériger en lions, tu étais bien las, fatigué de répéter depuis plus de 30 ans que les mots ne veulent rien dire mais que nous sommes dedans.  

J’étais donc à tes yeux cette bête insolente, vive, galopante, que tu ne pouvais saisir et tu t’étais usé. Il n’a fallu que d’un mot pour la rattraper.

Roberte F.  

Publicités

Publié par

JAMA'VIE

Jama’vie (Jusqu’à la mort accompagner la vie) est une association de bénévoles, laïque, apolitique et non confessionnelle. Notre équipe œuvre principalement dans l’accompagnement et l’écoute des personnes gravement malades en soins palliatifs et/ou en fin de vie et de leurs proches où qu’ils se trouvent en institution et à domicile dans le département du Cher.

Rédiger un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.